Rue de la Religion, 10 - 1400 Nivelles +32 (0)67 21 71 11 direction@ibw.be

Pour en savoir plus

Quelles sont les atteintes aux cours d’eau provoquées par les rejets urbains par temps de pluie et l’urbanisation en général ?

 

Les atteintes dues aux déversements d’eaux usées sont accompagnées, particulièrement dans les zones urbaines, par d’autres atteintes aux cours d’eau. Les petits cours s’eau sont particulièrement concernés. Ces atteintes peuvent finalement être réparties dans les catégories suivantes :

  • Atteinte à la qualité de l’eau par les déversements d’eaux usées en temps depluie: augmentation des concentrations des substances chimiques, augmentationdes concentrations de bactéries et de germes pathogènes (agents pathogènes),modification de la température et modification de l’état esthétique.
  • Atteinte au régime hydrologique: modification des débits minimaux etmaximaux et de leurs fréquences, causée par l’accroissement des surfaces imperméablesdans le bassin versant et par la modification du drainage naturelengendrée par l’assainissement des agglomérations.
  • Atteinte à l’état morphologique naturel: modification du drainage natureldans les zones urbanisées, modifications du lit des cours d’eau par les dépôtset l’érosion de sédiments, modifications par des constructions aussi bien longitudinalesque transversales relatives à la protection contre les inondations,à la stabilisation du canal et à d’autres utilisations du cours d’eau.

Les ouvrages d’assainissement collectifs prennent déjà en compte la nécessité de protéger les milieux récepteurs contre les rejets urbains par temps de pluie. Différents moyens sont utilisés. Parmi les plus courants on distingue :

  • le dimensionnement hydraulique des stations d’épuration qui prévoit un ou plusieurs modes dégradés de fonctionnement lorsque le débit relevé augmente (ex. décantation simple ou lamellaire, stockage des eaux d’orage)
  • des bassins d’orage supplémentaires sont parfois ajoutés à l’exutoire des surverses de certains déversoirs d’orage lorsque la sensibilité du milieu récepteur l’exige (ex. bassin d’orage de 30.000 m³ à Waterloo)
  • d’autres types d’équipements équipent les surverses de déversoirs d’orage, comme par exemple des séparateurs hydrodynamiques (aussi appelés « à effet Vortex ») (ville de Namur)

Il est également possible d’agir par des moyens réduits sur le milieu récepteur, comme par exemple en protégeant les berges de la rivière contre l’effet de l’érosion due au flux rejeté par la station d’épuration.

 

France, principales institutions ou communautés d’agglomérations étudiant les infrastructures liées à l’eau et oeuvrant au partage d’expériences

 

La communauté urbaine du Grand Lyon
http://www.grandlyon.com/Gestion-des-eaux-pluviales.3559.0.html

Observatoire des opérations innovantes enmatière de gestion des eaux pluviales :
http://www.graie.org/graie/BaseDonneesTA/BaseDonneeTA.html

Lille Métropole et son guide de gestion durable des eaux pluviales :
http://www.lillemetropole.fr/home/services/eau-assainissement/guide-des-eaux-pluviales.html

Une association au service des communes de Haute Normandie – AREAS (Association Régionale pour l’Etude et l’Amélioration des Sols)
http://www.areas.asso.fr/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=29&Itemid=57

Le site « Eaudanslaville », service de l’Office international de l’Eau d’aide aux collectivités. Il est destiné aux élus locaux et à leurs services ainsi qu’aux entreprises délégataires. Il propose des réponses pratiques, techniques, juridiques et économiques à des questions liées à l’eau potable, l’assainissement collectif et non collectif.
http://www.eaudanslaville.fr/

Centre d’étude et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) (France) et ses publications :
http://www.certu-catalogue.fr/ville-et-son-assainissement-la.html

 

Les partenaires privilégiés : les Contrats de rivière et les gestionnaires de cours d’eau

 

http://www.crsenne.be
http://www.crdg.be
http://www.brabantwallon.be

Système d’information géographique relatif aux cours d’eau
http://environnement.wallonie.be/cartosig/atlascenn/

Comment savoir qui est gestionnaire d’un cours d’eau. Le contrat de rivière Dyle-Gette vous répond

Retour sur le colloque du 9 décembre 2014